sajafrance.fr

LES GENTIANES DU GROUPE "ACAULIS L"

Cet article est paru dans le bulletin SAJA N° 1ère Année 1952 N°1

C.Guinet

Section Megalanthe, Gaud.

 

Parmi notre admirable flore alpine, les Gentianes ont le privilège d'être aimées et recherchées de tous.

Quelques-unes d'entre elles, celles à fleurs bleues, petites ou grandes, retiennent plus particulièrement les regards. Le rêve de beaucoup d'entre nous est de pouvoir un jour enrichir son "rocher" d'une aussi belle plante. Malheureusement, la culture de certaines Gentianes se révèle parfois délicate et curieusement capricieuse. Il y a, sans doute, beaucoup de raisons à cela mais il en est une qui nous paraît primordiale : nous ignorons ou nous oublions trop facilement que beaucoup de plantes apparemment semblables, parce que proche parentes et d'origine lointaine commune, sont cependant suffisamment caractérisées pour s'être adaptées à des conditions d'existence fort différentes.

Tel est le cas d'un certain nombre de Gentianes confondues en général sous l'appellation de Gentianes acaules (Gentiana acaulis), dont les exigences sont nettement différentes.

Caractères communs aux espèces de cette section

Ce sont des plantes vivaces à souche courte ou brièvement stolonifère. Les feuilles sont disposées en rosettes, près du sol; quelques-unes, plus courtes, se présentent parfois par paires, plus ou moins distantes sur la hampe florale.

La hampe florale est toujours uniflore, jamais ramifiée. Les fleurs sont grandes, largement tubuleuses, en cloches et le plus souvent renflées en dessous de la partie superieure. La corolle s'élargit et présente 5 lobes plus ou moins étalés, de couleur toujours bleus, sauf exception : variété alba; la gorge est dans certaines espèces marquée de bandes vertes, ponctuées de sombre. Les étamines sont toutes réunies par leurs anthères serrées contre le style.

Caractères différentiels des différentes espèces

GENTIANA ALPINA, Vill. Plante naine 4-8 cm.; souche grêle à stolons souterrains filiformes.5-7 feuilles disposées en rosette de base, sessiles; limbe vert mât, sub-obtus, uninervé, 1 1/2 à 3 cm. de long, presque aussi large que long. Fleur sessile ou très courtement pédonculée. Calice à lobes très courts triangulaires, à peine étranglés au-dessus de la base; sinus sub-obtus. Corolle grande : 3 cm. un peu renflée au milieu, lobes sub-obtus. Coloris bleu clair, rarement violacé, taché de vert intérieurement.

N.B. - La plante se présente très souvent dans la nature sous forme de rosettes isolées, plus rarement sous forme de touffe compacte.

Ecologie : pelouse rases de l'étage alpin (1800-3000) en général sur sol nu entre les gradins de graminées ou cypéracées; croupes ou pentes bien drainées, exposition S. situation ventée en pleine lumière. Nettement calcifuge : PH 4,8 à 6,5.

Aire géographique : de la Suise aux Alpes maritimes-Pyrénées.

Floraison : juillet-août. En culture : juin.

Plante ne redoutant pas les variations thermiques en plaine mais floraison faible.

 

Gentianaalpina

 

 

 

GENTIANA CLUSII, Perr.& Song. vulgaris Beck.= grandiflora Lamk. Plante caespiteuse à souche épaisse, en touffe denses. 7-8 feuilles radicales en rosettes, dréssées, luisantes, coriaces, limbe sessile 3-4 1/2 cm. sur 6-12 mm. lancéolé, terminé en pointe cartilagineuse. Hampe 5-8 cm. légèrement inclinée, feuillée. Fleurs 4-6 cm.; calice 15 mm. à lobes profonds aigus non appliqués. Corolle peu renflée, lobes courts, peu étalés, arrondis et terminés par un court mucron. Couleur bleu foncé non taché de vert.

Ecologie : fissures de rochers des hautes montagnes sur sol calcaire mais cependant humifère.

Aire géographique : Jura, Alpes jusqu'aux Carpathes : 1400 à 2800 m.

Une sous-espèce, endémique locale, existe dans les Causses : G.Costei,Br. Bl.

De culture facile, ne redoute pas le calcaire, cependant floraison irrégulière : avril-mai; très variable avec l'altitude en montagne.

GENTIANA KOCHIANA, Per. & Song.=latifolia Jak. Souche épaisse, oblique, à peine stolonifère.4-6 feuilles en rosettes de base, ovales oblongues obtuses 4-10 x 2-5, en général trinervées.

Hampe florale 2-15 cm. portant une ou deux paires de feuilles courtes.

Fleurs très grandes 4-6 cm.; calice à lobes courts, rétrécis vers la base, à sinus tronqué. Corolle très ventrue, en cloche, lobes étalés arrondis, obtus. Bleu violacé marqué de vert intérieurement.

Ecologie : alpages sur sols argileux décalcifiés, parfois marais et tourbières. Nettement calcifuge.

Aire géographique : étage sub-alpin et alpin 800 à 3000 m. Jura-Alpes-Pyrénéés-Carpathes.

Floraison d'avril à juillet, parfois en fin de saison, selon l'altitude. Culture très difficile.

 

gentianaacaulis

 

GENTIANA EXCISA, Presl. parfois considérée comme identique, paraît être un hybride entre Kochiana et Clusii, présentant des caractères intermédiaires. Cette origine hybride permettrait de donner une explication au fait suivant : les cultures des Gentianes sont de réussite très irrégulière; il est vraisemblable que les souches introduites dans les jardins ont des origine variées et que les succès évidents ont pour raison la nature hybride des formes cultivées, les hybrides étant généralement plus vigoureux. Dans le cas de notre Gentiane acaule des jardins on peut penser que la plus grande facilité d'adaptation de G. clusii a contribué à renforcer encore ce caractère. Cependant, cette hypothèse n'a nullement été contrôlée expérimentalement et on peut envisager également que d'autres interventions furent possibles. La Gentiane suivante pourrait ne pas être étrangère à cette amélioration.

GENTIANA ANGUSTIFOLIA, Vill. Souche faible mais très ramifiée à rhizomes souterrains grêles. Touffe lâches, étalée. Feuilles rigides plus ou moins dréssées; limbe lancéolé, brusquement aigu, 3 nervures dont les deux latérales faibles; luisantes, 2 cm. 1/2 sur 5-9 mm. de large. Hampe florale 5-10 cm.

Fleur grande 4-5 cm.; calice à lobe étalés, un peu rétrécis vers la base, à sinus largement ouvert, arrondis, accuminés. Bleu taché de vert à la gorge. 

Ecologie : alpages calcaires maigres, éboulis, dans la zone sub-alpine, rarement dans l'étage alpin. 500 à 2000 m.

Aire géographique : Alpes occidentales, surtout Dauphiné-Pyrénées orientales (R).

Nous ferons, au sujet de la culture de cette plante, les mêmes observations que nous avons faites aux deux espèces précédentes.

GENTIANA DINARICA. G. Beck. Plante très voisine de clusii et de kochiana; les feuilles de base, disposées en rosettes, sont peu nombreuses, comme chez kochiana; le limbe est largement élliptique (3-4 sur 1 1/2 cm.) mais aigu. Hampe droite 3 à10 cm., en général moins feuillée que clusii.

Fleurs très grandes jusqu'à 6 cm.; calice à lobe très profonds, aigu mais à sinus arrondi. Corolle ventrue, en cloche, à lobes très larges, terminés en pointe longue. le coloris est d'un beau bleu très pur, remarquable.

Ecologie : plante héliophile, croissant en sol calcaires.

Aire géographique très restreinte et fragmentée : Alpes dinariques en Bosnie; sud des Carpathes et mont Magellan dans les Abbruzes; espèce sub-alpine : 700-1900 m.

 

Nous faisons figurer une espèce voisine de celle étudiées, mais dont la parenté exacte n'est pas encore bien définie; j'ajouterai même qu'elle se rapprocherait d'avantage de Gentiana pumila, Jacq., rare dans nos Alpes et Pyrénées, mais plus fréquente dans les montagnes d'Europe centrale. Si cette affinité était sûrement déterminée, cette espèce appartiendrait à une section différente. Cependant, nous l'indiquons ici en raison de sa présence, autrefois signalée, dans nos Alpes afin de retenir l'attention des botanistes qui se trouveraient parmi nous.

GENTIANA FROELICHII, Jan = carnica Welw.  Plante en petites touffes de feuilles nombreuses, 10 à 15 en rosettes; limbe linéaire, 2 1/2 à 3 1/2 cm. sur 3 à 6 mm. plissé en gouttière, trinervé, à marge raide. En général plusieurs hampes uniflores 2 1/2 à 5 cm. garnies de 1 à 3 paires de feuilles sessiles.

Les fleurs sont grandes : 2 1/2 à 3 1/2 cm. souvent penchées, à lobes courts, ovales, subobtus. Calice à lobes aigus, profonds; sinus arrondi. La couleur de la fleur est d'un bleu clair non tachée de vert mais ponctué à la gorge.

Ecologie : contreforts calcaires, éboulis pierreux, bien drainés.

Aire géographique : Alpes d'Autriche; Styrie, Carinthie, Carniolie à, l'altitude de 2000 m environ.

Cette plante fut signalée autrefois dans nos Alpes : Grande Chartreuse, dans rochers au niveau de Bovinant sur le"Grand Som". (Etude des fleurs, Abbé Cariot, 3e et 4e éditions,1860 et 1865.)

Nous avons essayé de rendre aussi concises que possible ces quelques descriptions; elles sont très heureusement illustrées par notre ami Robert Chopinet. Ces dessins, dont toute fantaisie est exclue, sont d'une exactitude remarquable. Nous espérons que ceux d'entre vous qui ne possèdent pas de flore spécialisée trouverons ainsi la possibilité d'identifier ces différentes gentianes récoltées en montagne. Leur culture pourra se poursuivre avec plus de chance de succès.

gentiane

 

QUI SOMMES NOUS?

La SAJA a été créée par des botanistes désireux de diffuser leurs connaissances dans l'art des jardins alpins et dans la culture des plantes de montagne, mais aussi de développer les contacts avec la nature et de participer à sa protection.

Sections

  • Ile de France
  • Centre-Val de Loire
  • Rhône Alpes
  • Alsace & Lorraine
  • Nord Pas-de-Calais & Picardie
  • Jura & Franche-Comté
  • Provence Alpes Côte d'Azur

Facebook