sajafrance.fr

Erigeron aureus et Erigeron aureus ‘Canary Bird’

Erigeron aureus Greene et Erigeron aureus ‘Canary Bird’

Synonymes : Haplopappus brandegei A. Gray, Erigeron brandegei.

Erigeron aureus est une petite plante vivace de la famille des Asteraceae que l’on rencontre en Amérique du Nord dans l’état de Washington et en Colombie britannique en zone alpine et subalpine entre 1600 et 2700m, sur éboulis, étendues pierreuses et crevasses ensoleillées, sur sol acide.

C’est une plante de 10 à 15cm de haut, ses tiges feuillées s’allongent et deviennent semi ligneuses avec les années. Les feuilles, de 3 à 5cm de long et 0,3 à 1,3cm de large, sont spatulées ou oblongues, parfois presque rondes. Elles sont recouvertes d’une villosité légèrement glanduleuse. Les tiges florales de plus ou moins 10cm, sont poilues et faiblement glanduleuses. Les fleurs mesurent de 2 à 2,5 cm et sont d’un beau jaune d’or, elles sont solitaires sur la tige. Les pétales sont au nombre de 30 à 50 parfois jusqu’à 70.

Erigeron aureus ‘Canary Bird’ aurait été sélectionné par l’horticulteur Jack Drake en Ecosse. C’est une superbe plante qui se différencie de l’espèce type par un port général plus compact et par la couleur de ses fleurs d’un beau jaune canari lumineux (comme son nom l’indique !). La plante en fleurs mesure entre 5 et 10 cm de haut, le feuillage est serré à la base et les capitules sont plus grands que le type, ils mesurent 3 à 3,5 cm.

Culture et multiplication

Le mode de culture est le même pour les deux Erigeron. La floraison est assez longue surtout pour ‘Canary Bird’. Ici, en Haute-Vienne, elle a lieu  en mai avec parfois une seconde petite floraison fin août début septembre.

Ces plantes se plaisent en sol acide à neutre, bien graveleux, humifère et conviennent particulièrement pour l’éboulis ou la bordure surélevée (Raised bed des Anglais). 

Je possède les deux plantes depuis longtemps dans un mélange de 1 part de sable, 2 parts de gravier fin, 1 part de terreau et 1 part de tourbe blonde.

Une protection à la pluie se révèle utile en hiver car un excès d’humidité peu les faire pourrir, par contre la résistance au froid est excellente. L’hiver dernier je n’ai eu aucun problème avec – 20°C et elles supportent probablement des températures plus basses.

Après 5 à 6 ans les sujets montrent des signes de faiblesse, il sera donc prudent de les multiplier. La méthode la plus simple est le bouturage de juillet à septembre, facile dans du sable humide avec un peu d’hormone de bouturage que je mélange par moitié avec du talc.

Erigeron aureus (photo Philippe Péchoux)

Erigeron aureus 'Canary Bird' (photo Philippe Péchoux) 

Si l’on peu se procurer des graines viables, le semis se fera au printemps dans un mélange de une à deux parts de sable pour une part de terreau.

Personnellement je n’ai jamais obtenu chez moi de graines fécondées de l’une ou l’autre de ces plantes. Si vous avez la possibilité de vous les procurer, vous ne serez pas déçus, ‘Canary Bird’ est particulièrement séduisante.

Philippe Péchoux

 

QUI SOMMES NOUS?

La SAJA a été créée par des botanistes désireux de diffuser leurs connaissances dans l'art des jardins alpins et dans la culture des plantes de montagne, mais aussi de développer les contacts avec la nature et de participer à sa protection.

Sections

  • Ile de France
  • Centre-Val de Loire
  • Rhône Alpes
  • Alsace & Lorraine
  • Nord Pas-de-Calais & Picardie
  • Jura & Franche-Comté
  • Provence Alpes Côte d'Azur

Facebook